mercredi 27 mars 2013

Faut-il dissoudre l'Assemblée Nationale ?


Nicolas Sarkozy chef de guerre inutile sur le front du chômage, Martine Aubry, Premier Ministre en nette baisse dans les sondages, des extrêmes qui font de plus en plus entendre leurs voix. Les états-majors politiques commencent à échafauder des plans. 

A l’Élysée, quelques visiteurs du soir évoquent la dissolution. Mais qu'en pensent les français? Voici un reportage de France Ninter (un "microtrottoir" comme ils l'appellent) qui n'a pas de valeur scientifique mais donne une idée de leur opinion sur le sujet. Et vous, qu'en pensez-vous ?





vendredi 8 mars 2013

François Hollande tacle Sarkozy le malien



La semi-retraite de François Hollande touche à sa fin.
Et peut-être le consensus sur l'intervention au Mali également.

Le président du Conseil Général de Corrèze s'en prend vivement au chef de l’État, qui lui-même a fait tonner ses proches.








La dépêche  France Parallèle :

FRANCE-MALI-POLITIQUE-HOLLANDE

08/03/2013-10h49- La FP-LEAD

François Hollande critique l'intervention française au Mali

TULLE, 8 mars 2013 (La FP) - François Hollande, président du Conseil Général de Corrèze, s'est prononcé contre l'intervention française au Mali. Lors d'un discours à l'hôpital de Tulle, le candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2012 s'est livré à  une critique en règle de la politique étrangère du président. "Moi président, la France ne serait jamais intervenue au Mali, tout simplement parce qu'on n'intervient pas là où il n'y a pas de gouvernement. Au Mali il n'y a que des putschistes. Monsieur Sarkozy refait la même erreur qu'avec la Libye alors qu'il essaie d'atténuer les effets désastreux de son aventure libyenne, je dirais même son aventurisme. La France va mal et il impose à  la majorité des français une politique hasardeuse, au mépris des règles de base de la politique étrangère française" a déclaré le président de la Corrèze. "Le président épuise notre armée, toujours engagée en Afghanistan jusqu'à la fin de l'année 2014 ". 


La déclaration de François Hollande a déclenché de très vives réactions à l’UMP et chez les proches  de Nicolas Sarkozy. "Monsieur Hollande est tout simplement jaloux de la stature de notre président" a déclaré Brice Hortefeux. 

Le conseiller de Nicolas Sarkozy a ironisé sur les qualités d'homme d’État de François Hollande. "De toute façon chacun sait bien que lui président, il aurait été totalement incapable de prendre une décision. Cet homme définitivement falot nous aurait fait une synthèse entre des islamistes et des démocrates avant de décider de créer une commission pour savoir s'il faut se hâter lentement sur Bamako." 

"François Hollande veut uniquement se rappeler au bon souvenir des français" analyse mi-amusé mi-agacé le maire de Bordeaux, Alain Juppé.

A L’Élysée,  certains soupçonnent que les instances du PS et Martine Aubry sont à l’origine des déclarations de M. Hollande. Le PS n’a fait aucun commentaire. 





Qui êtes-vous ?

Ma photo

Le 6 mai 2012, une divergence s’est produite dans le continuum spatio-temporel.  Dans le monde où vous vivez, François Hollande est le nouveau président des français. Dans le nôtre, Nicolas Sarkozy a été réélu, pour le meilleur et pour le pire... Ce blog est une fenêtre, une faille dimensionnelle, un pont quantique entre votre monde et le nôtre. Par ce passage, nous vous transmettons, comme autant de bouteilles à la mer, des fragments, des documents qui sont le reflet de notre France, la France parallèle.